Dila, Dila in Culture Jazz

Senem Diyici, je l'ai découverte en 1989 avec l'album "Takalar", publié sur le Label La Lichère de Patrick Tandin. Une bande de jeunes avec Seva, Rousseau, Tortiller, Pouradier-Duteil et le percussionniste Okay Temiz. À la guitare : Alain Blesing. Un beau souvenir musical. Alain Blesing est toujours là pour porter ce nouveau projet publié sur le label IMR (Instant Musics Records). Toujours une belle histoire d'amitié et de fidélité puisqu'il y a là également Bruno Tocanne, batteur particulièrement coloriste dans ce contexte. 
Ce disque très sensible restitue l'ambiance particulière de la musique de Senem Diyici, partagée entre ses racines turques et les musiques qui traversent sa vie : la jazz, les mélodies populaires, l'improvisation. 
La présence du trompettiste Can Ömer Uygan apporte une tonalité particulière, souvent veloutée, diffuse qui s'accorde parfaitement avec le chant de Senem. 
Une réussite, simple, fine et légère.