LES DERNIÈRES NOUVELLES DU JAZZ

Magnifique recueillement, haute énergie, subtile mélancolie et grande subtilité musicale... Une oeuvre à part entière
Beautiful meditation, high energy, subtle melancholy and great musical subtlety … A real creation

Un album inspiré par "Rock Bottom" de Robert Wyatt, et un album réellement inspiré. Parfois "s'inspirer de", "rendre hommage à", traduit justement un manque d'inspiration, ici, rien de ces défaillances artistiques: au contraire. Comme l'écrivent conjointement dans le livret Sophia Domancich et Bruno Tocanne "L'univers de "Rock Bottom" (...) a eu une influence déterminante sur nos différentes approches artistiques et intellectuelles" et cela se sent, au plus haut point. Magnifique recueillement, haute énergie, subtile mélancolie, et grande subtilité musicale, tout concourt à faire de cet hommage une oeuvre à part entière. On entend tout à la fois le souvenir de ce rock-jazz progressif qui marqua ceux qui eurent 20 ou 30 ans au début des années 70, le goût d'un jazz libre et ouvert qui prévalait alors, le sens du décloisonnement d'époque qui tend à abolir les frontières trop pesantes, et surtout ce formidable lyrisme qui continue de prévaloir. Entre le drumming vivant et pulsatoire de Bruno Tocanne, le piano tellement inspiré de Sophia Domancich, la voix d'Antoine Läng, si justement à propos (sur les textes en anglais de John Greaves comme sur la prose bilingue de Marcel Kanche), et l'impressionnante expressivité de Rémi Gaudillat, le disque va son chemin sur le sentier de l'évocation vibrante. Les musiques sont signées par les membres du groupe et, après une longue plage instrumentale dans l'exacte convergence avec l'univers de référence, le disque se termine par une version de Sea Song d'une grâce habitée (...) Xavier PREVOST